La politique d’accessibilité Handicap

IMCP

Les CFA (centre de formation d’apprentis) ont pour mission de favoriser l’insertion professionnelle et sociale de tous les apprentis, y compris ceux qui sont en situation de handicap. Le handicap peut être de nature physique, sensorielle, mentale, psychique ou cognitive, et peut nécessiter des aménagements spécifiques pour permettre à l’apprenti de suivre sa formation dans les meilleures conditions possibles.

Pour garantir l’égalité des droits et des chances des personnes handicapées, les CFA doivent mettre en œuvre une politique d’accessibilité handicap, qui repose sur plusieurs axes :

  • Le pilotage de la politique handicap : il s’agit de définir les objectifs, les moyens et les indicateurs de suivi de la politique handicap, et de les inscrire dans le projet d’établissement du CFA. Il s’agit également de nommer un référent handicap, qui sera chargé d’accueillir, d’accompagner et de conseiller les apprentis en situation de handicap, ainsi que les formateurs, les maîtres d’apprentissage et les partenaires externes. Le référent handicap doit avoir les compétences requises pour exercer ses missions, et bénéficier d’un soutien de la direction du CFA.
  • L’accessibilité du CFA : il s’agit de rendre le CFA accessible aux personnes handicapées, tant sur le plan architectural que pédagogique. Cela implique de respecter les normes d’accessibilité des locaux, des équipements et des transports, mais aussi de proposer des supports et des méthodes de formation adaptés aux besoins spécifiques des apprentis en situation de handicap. Cela implique également de former les équipes du CFA à l’accueil et à l’accompagnement des personnes handicapées, et de sensibiliser les autres apprentis à la diversité et à la tolérance.
  • La communication externe : il s’agit de faire connaître la politique handicap du CFA, et de valoriser les actions menées en faveur de l’inclusion des personnes handicapées. Cela implique de diffuser des informations sur les modalités d’accès, les dispositifs d’accompagnement et les réussites des apprentis en situation de handicap, à travers les supports de communication du CFA (site web, plaquette, réseaux sociaux, etc.). Cela implique aussi de développer des partenariats avec les acteurs du handicap, tels que les associations, les services médico-sociaux, les organismes de financement, etc.
  • Le parcours de l’apprenant : il s’agit de proposer un parcours de formation personnalisé et sécurisé aux apprentis en situation de handicap, qui tienne compte de leurs attentes, de leurs capacités et de leurs contraintes. Cela implique de réaliser un diagnostic des besoins de l’apprenti, en lien avec le médecin du travail, le service de santé au travail, le référent handicap et le maître d’apprentissage. Cela implique aussi de mettre en place des mesures de compensation, telles que des aménagements de temps, de matériel, de contenu ou d’évaluation, des aides techniques ou humaines, des formations complémentaires, etc. Cela implique enfin de suivre et d’évaluer le parcours de l’apprenti, et de l’accompagner dans son insertion professionnelle et son projet de vie.

La politique d’accessibilité handicap d’un CFA est donc un enjeu majeur pour favoriser l’égalité des chances, la diversité et la cohésion sociale. Elle nécessite une implication forte de la direction du CFA, une mobilisation des équipes et des partenaires, et une adaptation permanente aux besoins des apprentis en situation de handicap.


Si vous souhaitez en savoir plus sur la politique d’accessibilité handicap d’un CFA, vous pouvez consulter les liens suivants :