L’entretien professionnel . Un impératif pour le développement des compétences.

IMCP
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La loi n°2014-288 du 5 mars 2014 a remplacé divers entretiens individuels obligatoires (entretien de 2nde partie de carrière, de retour de congé de maternité…) par un entretien individuel unique : l’entretien professionnel (au moins tous les deux ans ou au retour de certaines absences), assorti d’un certain formalisme (rédaction d’un écrit, bilan du parcours professionnel du salarié tous les 6 ans…) et d’une obligation de résultat (l’évolution du salarié, le maintien de ses capacités à occuper un emploi.) Retour sur cette pratique.

L’entretien professionnel c’est quoi?

L’entretien professionnel c’est un entretien entre employeur et salarié. L’objectif est d’ accompagner le salarié dans ses perspectives d’évolution professionnelle (qualifications, changement de poste, promotion) et identifier ses besoins de formation. Attention ce n’est pas un entretien d’évaluation du salarié. C’est un entretien qui est centré sur les besoins du salarié ( temps partiel et alternant compris). Il est consacré aux perspectives d’évolution professionnelle, notamment en termes de qualifications et d’emploi. Il doit informer le salarié sur la validation des acquis de l’expérience professionnelle (VAE) et aussi sur l’activation du compte personnel de formation (CPF) et les possibilités de financement par l’employeur.

S’il n’y a pas de mentions spécifiques dans l’accord de branche ou d’entreprise, l’employeur définit le contenu de l’entretien en fonction des orientations stratégiques de l’entreprise.

Exemple :

  • Bilan du parcours professionnel du salarié avant et depuis son entrée dans l’entreprise
  • Identification des besoins de l’entreprise et des aspirations et compétences du salarié
  • Perspectives d’évolution professionnelle

L’entretien professionnel c’est obligatoire?

Oui si on veut développer les compétences de ses employés et donc la performance de l’entreprise. Mais en plus c’est légalement obligatoire. La loi précise qu’il est réalisé tous les deux ans depuis 2014 et en 2020 un état des lieux doit être fait. Si sur ces 6 ans l’employé n’a pas suivi de formation non obligatoire pour son poste de travail l’entreprise de plus de 50 salariés s’expose à une sanction. C’est à dire à abonder de 5000 euros le CPF de son salarié. Pour l’entreprise de moins de 50 salariés les juges observent cette dimension en cas de litige.

Comment ça s’organise?

Alors beaucoup d’OPCO proposent des trames comme

  • le guide employeur
  • le guide salarié
  • la grille de préparation employeur
  • la grille de préparation salarié
  • le compte rendu d’entretien ( l’employé en garde une trace)
  • l’état des lieux des 6 ans

Voici par exemple ce qui est fourni à l’IMCP par son OPCO.

Ainsi avec cette obligation légale les entreprise pratiquent l’amélioration continue et cela permet aux parties prenantes de l’Ecole IMCP d’être assuré d’une qualité de formation poussée.