Interview d’une réussite à l’IMCP : Jérémy Abid

IMCP

Titulaire d’un Bac STMG puis d’un BTS NDRC, d’un BAC+ 3 Responsable Développement Commercial et d’un BAC+5 Dirigeant Manager Opérationnel d’Entreprise (tous obtenus à l’IMCP) Jérémy Abid 23 ans s’exprime sur son parcours.

Comment avez-vous connu IMCP ?

Tout a commencé en 2015. Je ne savais pas ce que je voulais comme étude et je n’aimais pas spécialement l’école. Un ami m’a orienté vers l’IMCP. Dès mon arrivée, on m’a proposé de faire un stage passerelle me permettant de faire une remise à niveau. C’est à partir de ce moment qu’en rentrant chez moi j’ai pu dire que j’aimais aller à l’école.

Si vous retenir quelque chose de votre passage à IMCP ce serait quoi ? 

J’ai plus qu’apprécié ma vie d’étudiant au sein de l’imcp, de la Terminale jusqu’au Master. J’ai pu y rencontrer des personnes inspirantes, qui ont su m’aider à évoluer tant d’un point de vue professionnel que personnel. Les formateurs et intervenants que j’ai pu avoir au fil du temps m’ont appris énormément dans différents domaines. L’école IMCP pour moi ce sont des personnes toujours bienveillantes et chaleureuses. 

Qu’avez-vous pensé de l’alternance ?

Cela m’a permis d’associer les connaissances théoriques et la pratique en entreprise. C’est bien sur un rythme exigeant et qui nécessite de se focaliser sur l’essentiel. Mais c’est aussi un moyen de capitaliser des expériences, des compétences nécessaires à l’employabilité. Et cela en obtenant un diplôme tout aussi reconnu que celui d’une formation initiale classique. Et en plus c’est l’occasion non seulement de bénéficier d’une prise en charge de la formation et d’une rémunération. J’ai vraiment apprécié cette période de ma scolarité. 

Aujourd’hui que faites-vous ? 

Je suis aujourd’hui chargé d’affaires chez AJC Formation et ai pu développer un catalogue d’offres de formation en bien être et santé au travail. J’ai en charge mon propre portefeuille avec à terme la participation au développement d’un centre de profit. Tout ça dans le domaine de la formation. Moi qui n’aimais pas l’école !

Un dernier mot ? 

Je voudrais vraiment remercier mes formateurs. Ils ont toujours été présents pour répondre à mes questions, pour m’encourager et pour me motiver. Je mesure ce qui a été fait pour m’accompagner vers le succès. Cet établissement est  pour moi quelque part comme une famille et alors je ferais de mon mieux pour pouvoir transmettre les valeurs positives qu’ils m’ont enseignées.s

Merci à Jérémy Abid d’avoir répondu à nos questions!!